Formation Administrateur linux – basiques

Ref :

Infrastructure Durée :
3 jours
Lieu :
Paris - Lyon - Lille - Nantes

Tarif

Intra :
Inter :
1850E HT / personne
Inscrivez-vous

Demande d'informations

Les prochaines dates

Du : 11 octobre 2017 Au : 13 octobre 2017

Pré-requis

  • Des notions sur l'utilisation et le fonctionnement du système Linux sont nécessaires pour tirer pleinement partie de la formation.

Public concerné

  • Correspondants techniques et personnels d’assistance ayant besoin de mettre en œuvre Linux.

Objectifs

Découvrir et prendre en main un système Linux.

Apporter les connaissances indispensables pour installer et administrer Linux au quotidien.

Identifier et résoudre les problèmes couramment rencontrés lors de l’exploitation de serveurs Linux.

Programme détaillé

DÉMARRAGE ET INSTALLATION

  • Procédure d'installation d'un système Linux

  • Configuration et commandes de base

  • Mode graphique ou ligne de commandes ?

  • Gestion des utilisateurs

  • Réseau et connexion à distance

  • Les logiciels, le gestionnaire de paquets

 

DPKG, APT-GET, APTITUDE, RPM, YUM

  • Les fichiers et leur gestion

  • Disques durs, partitionnement et systèmes de fichiers

  • Arborescence des fichiers sous Linux

  • Montage et démontage d'un volume

  • Droits et fonctions de recherche

 

LE SHELL, LES SCRIPTS

  • Les bases du scripting

  • Les commandes les plus utiles

  • L'éditeur vim

  • Les tubes et les redirections

  • Filtres (grep, sed, awk)

  • Gestion des processus

  • Variables d'environnement

  • Cas pratiques : création de tableaux de bords

08 JUIN 2016

Open Source, la chasse aux compétences est ouverte !

Saviez-vous que 87 % des responsables éprouvent des difficultés à trouver des compétences dans l’open source ?

Les résultats de l’étude annuelle sur l’emploi du secteur open source, menée conjointement par la fondation Linux et le site de recrutement Dice ont été révélés. Le « 2016 Open Source Jobs Report » montre que les développeurs et les profils dotés de grandes compétences dans les technologies du cloud sont fortement recherchés.

L’étude gagne en crédibilité

Cette étude prouve la nécessité de mettre en place des formations adaptées et spécifiques pour satisfaire les besoins grandissants des entreprises dédiées à l’open source. Les chiffres sont sans appel : pas moins de 65 % des responsables du recrutement ayant pris part à l’enquête estiment que les besoins en collaborateurs spécialisés dans les technologies open source seront « énormes » dans le prochain semestre. Un contexte favorable donc aux augmentations de salaire, soulignent 79 % des professionnels interrogés.

L’étude de cette année se distingue des cinq dernières éditions par sa portée plus vaste. En effet, en plus des habituels spécialistes du système d’exploitation Linux, l’étude élargit son spectre d’analyse en interrogeant 405 responsables en recrutement, dont une majorité qui opèrent en Amérique du Nord, ainsi que quelque 4500 professionnels de l’open source issus des quatre coins de la planète.

Les chiffres à retenir

  • 59 % des responsables en recrutement prévoient de faire appel à de nouveaux effectifs spécialisés dans les technologies open source dans les six prochains mois. Un chiffre en progression, comparé à l’année 2015 ;
  • 87 % des responsables éprouvent des difficultés à trouver des compétences dans l’open source ;
  • Les développeurs (74 %) et les devops (58 %) accaparent la plus grande part des profils les plus recherchés ;
  • 31% des professionnels du secteur préfèrent intégrer une entreprise qui travaille sur « des projets intéressants » et 18% choisissent une entreprise « en fonction de la qualité de la technologie qu’elle adopte ». Pour 17% d’entre eux, la capacité de « collaborer avec des professionnels internationaux » du secteur de l’open source est un atout majeur. La sécurité professionnelle (5%) et le salaire (2%) ne sont visiblement pas des critères discriminants.

Les recruteurs recherchent en premier lieu des compétences en matière des technologies du cloud computing (51 %), en accordant la priorité à OpenStack et CloudStack.

 

Consulter cette actualité

Nos Actualités